VONITSA nous voilà !

le golfe d’Amvrakikos

Nous quittons notre mouillage de Preveza et faisons route en direction de l’EST, vers Vonitsa … quelques 10 miles avec un vent changeant nous sépare de notre destination.


NOS Vidéos


Jeudi 25 Octobre 2018

Nous testons le moteur à différent régime comme préconisé par les mécaniciens. Nous prenons le cap à l’EST puis NORD-EST et enfin au SUD à 175°. Après 3 heures de navigation plutôt calme, le spectacle des dauphins de la baie et le passage des hauts fonds aux abords de l’ile de Kefalos, nous apercevons la ville au loin, encore 2 miles et nous y sommes. Nous préparons le bateau pour la manoeuvre, les amarres sont sortis. Le ciel est clair et la mer est plus calme dans la baie à l’approche du petit port.
Toutes les places protégées du vent sont prises … Nous décidons de faire demi-tour et de nous rendre quelques mètres plus loin dans la baie abritée de KOUKOUVITSA.

La baie de KOUKOUVITSA

La baie est charmante, peu profonde et nous permet de mouiller environ 30m de chaine. Le paysage est superbe, des collines bordent le flan EST, au NORD le sommet de la Grèce continentale se fraye un chemin entre les nuages qui reflètent un soleil orangé. A l’OUEST, une presqu’île arborée rejoint la terre par un pont en pierres taillées. A la nuit tombée, il se pare de lumières vertes et jaunes et offre un spectacle ombres et lumières splendides.

Au début de l’île se dresse une petite chapelle blanche et rouge. De nombreux grecs y pêchent et se baladent sur cette ile autrefois complètement isolée.




La ville

La ville vit de la pêche et du tourisme. 2 hôtels et de nombreuses tavernes jonchent le bord de mer. 2 petits port de pêche à l’EST du front de mer sont emplis d’embarcation de différentes tailles. Le port de plaisance est complètement à l’OUEST et possède une vingtaine de places. On s’y amarre cul ou étrave à quai à l’ancre ou aux pendilles. L’eau et l’amarre sont gratuits. Pour combien de temps ? Nous y croiserons le jeune couple de sud africain rencontré au boatyard et un couple d’allemand qui renovaient leur catamaran quand nous étions à Trizonia.

La ville 2

Un fort vénitien domine la baie, lors d’un ballade autour, nous profitons des joies de la nature … Grenades et figues de barbaries pour le gouter, le dessert et le petit déjeuner.




Samedi 27 octobre 2018

Je laisse le capitaine au port et en profite pour aller voir un match de basket de l’équipe locale. 58-58 à la fin du temps réglementaire … puis 64-66 à la fin de la prolongation. L’ambiance est électrique et électrisante … comme une impression d’un samedi soir au club.

Mardi 30 octobre 2018

Nous resterons 5 jours sur place. Ce jour le vent constant est de 2 beaufort avec des rafales entre 4 et 5 beaufort. L’occasion de vérifier nos réglages, de checker les voiles de tempêtes et de profiter de la plage. Les oursins sont nombreux et de petites tailles … on appèlera cette île : « île aux oursins ». De nombreux poissons nous narguent et sautent hors de l’eau à l’image des dauphins lors de notre venue. On a bien essayé de pêcher, mais encore une fois sans succès.

Pluies et vents frais nous forcent à rester sur place, nous reprendrons la mer mercredi 31 octobre en direction du golfe.


Tous nos articles


Carnet de Bord

COMMENTAIRES

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.