Preveza

La presque île

Située au Nord-Ouest de la Grèce, à l’embouchure du golfe Ambracique, juste en dessous de Corfou, cette ville de taille moyenne est le chef-lieu du district régional.

A la fois station balnéaire animée et petit port industriel (encore en construction), la ville est peu étendue, le bord de mer offre de nombreux bars et restaurants. Le centre ville ombragé est un labyrinthe de petites ruelles étroites qui invitent à profiter du temps et des gens qui passent. 

En face du port municipal, à l’extérieur de la ville, en empruntant le tunnel , on y trouve quelques chantiers de toutes les tailles et pour toutes les bourses. 

A quelques kilomètres, l’aéroport d’Aktion (ville célèbre pour sa bataille navale), permet de transiter entre les différentes grandes villes de Grèce. 

Margarona Boatyard

Après le diagnostic moteur et avoir posé toutes les éventualités et possibilités qui s’offraient à nous, nous décidons de rejoindre Preveza et un petit chantier familial au nord de la ville. Le Margarona boatyard. 

Départ aux aurores de Lefkas le 17 juillet et passage du pont flottant par la petite porte car celui ci refuse de s’ouvrir, nous emboitons le pas des navires qui nous précèdent et suivons leurs traces. 

La navigation est plutôt calme malgré de forts courants. Le chenal est visible au loin et nous l’empruntons sans grande difficulté. L’arrivée est nettement plus acrobatique : l’espace est serré et le moteur fait des siennes, mais avec l’aide des gars du chantier nous nous amarrons en douceur. 

Nous rencontrons Dimitri (le patron) dans son bureau et parlons de la suite des évènements. 

Nous décidons de sortir le bateau de l’eau dans la journée. Il est mis sur cale et nettoyé pour éliminer coquillages et algues. 

Sérénité est impressionnant une fois hors de l’eau, on se rend enfin compte de cette quille longue qui assure notre confort en mer et du travail qui nous attends pour le rénover. 


C’est une sensation étrange les premiers jours, un genre de mal de terre ! 

Cette mise en cale sèche est l’occasion (un peu prématurée) de prendre soin de Sérénité et de commencer les travaux. 

Ponçage et nettoyage de la coque, remise en route du circuit d’eaux usées, nettoyage et étanchéité du pont, mesure du mouillage, inspection du gréement dormant et courant et démontage du vieux moteur. Des heures passées à lutter dans la cale face à ce beau bébé de 300kg. 

La liste des opérations prévues sur Sérénité est longue mais nous permets d’appréhender, de comprendre et connaitre notre bateau dans les moindres détails. 

Après 12 jours de bricolage intensif, nous laissons les merveilleux couchés de soleil derrière nous… il est temps de rejoindre la Corse puis l’Alsace pour finaliser notre grand départ et profiter une dernière fois des amis et de nos familles.  

Pour Tassos et son restaurant « The Mermaid », une taverne ombragée et pittoresque situé dans les rues piétonnes à 2 pas du port. Une cuisine local, gouteuse et généreuse à l’image du patron, on y retournera plusieurs fois … rien que pour l’ambiance. 

A ne pas manquer : le digestif maison à la cannelle … une vraie sucrerie !!!

http://Array

Ambiance de nuit … sound of the street …

PREVEZA – PORTO VECCHIO

Preveza – Igoumenista

Une Aventure …

Le réseau de Bus est bien développé et très abordable en Grèce, depuis Preveza nous avons mis 1h30 pour rejoindre le port d’Ingoumenista. (environ 15€ par passager) 

Il y a plusieurs lignes locales et les grandes lignes, vous permettent de rejoindre Athènes et les plus grandes villes de Grèce en quelques heures. 

Igoumenista – Ancone

14h en Mer Adriatique

A travers …

L’entrée du Terminal des ferrys est un peu excentré de l’arret de bus. 20 minutes à pied sont nécessaire pour le rejoindre 

Le Hall de départ est climatisé mais manque sérieusement de confort., nous nous rabattons sur un bar-épicerie juste en face du port. 

Cette fois ci nous avons fait la traversée avec ANEK LINES … les tarifs sont acceptables mais le personnel à bord n’est pas très avenant. 

Ancone – Livourne

.

l’Europe …

Après 3 trains régionaux pour traverser l’Italie d’EST en OUEST, des heures d’attente dans les gares et des paysages à couper le souffle, nous arrivons à Livourne vers 23h. La nuit sera courte, le départ du Ferry est prévu à l’aube. 

En se baladant autour du port, nous trouvons un coin d’herbe tranquille pour passer la nuit. 

Livourne – Bastia

Et des vacances …

Nous nous réveillons aux sons de la ville, les klaxons et les sirènes des ambulances qui résonnent au loin, le chant des oiseaux et le bruit du port qui s’active. Après 2mois et demi de test en mer et sur terre, nous entamons la dernière ligne droite. Le ferry arrive au loin …   

Bastia – La Trinité

En Corse …

L’arrivée à Bastia par la mer est un moment magique qu’on essaye de prolonger au maximum, la ville est belle et colorée, le ciel est bleu et les nombreux voiliers dans la baie rendent ce lieu féerique. La gare routière est juste à coté du port, encore un peu d’attente et nous serons enfin au calme … nous ne pensons qu’à une seule chose : prendre une douche. 

Une pause repas dans une brasserie corse et une Pietra bien fraiche pour fêter ca !!! Il nous reste 4h de BUS sur les routes sinueuses du bord de mer et 1,5km à pied pour rejoindre la Maison au Golfo di Sogno. 

Nous arrivons soulagé, transpirant et fier du chemin parcouru jusque ici … La tête remplie de souvenirs et d’idées pour la suite de l’expédition. 

Un LONG VOYAGE

Durée Totale du Voyage

1
h
1
m
1
s

COMMENTAIRES

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.